A quoi pensez-vous lorsque l'on parle de Bulgarie ? Dans mon imaginaire, parapluies et yaourts entament un curieux balai.

Le journal dans lequel je travaille m'a envoyée une petite semaine dans ce petit pays, encore très marqué par le passage du rouleau compresseur soviétique. Un voyage tout ce qu'il y a de plus touristique et non journalistique puisque je suis invitée par le tour opérateur Neckermann France. La Bulgarie semble prometteuse pour le tourisme de masse. Bientôt, elle se révélera  les nouvelles Baléares, entre Orient et Occident. Mais peut-on cantonner un lieu où l'air, le sol, la mer transpirent l'Histoire ? 

« Il y a des trésors en Bulgarie, mais on ne le dit pas assez ! » Agop est notre guide. Son pays, il le connaît sur le bout des doigts. A Varna, ville portuaire de la Mer Noire, il nous emmène -trop- brièvement au musée archéologique. Et il savoure son effet en observant la réaction des touristes que nous sommes devant une sépulture datant du Néolithique et comportant de merveilleux bijoux en or. Eh oui, en Bulgarie, on maîtrisait le travail de l'or... à l’âge de pierre !

Un trésor discret, à l’image de la Bulgarie. Ce petit pays d’une superficie environ cinq fois inférieure à celle de la France a pourtant plus d’un tour dans son sac. Pour le tourisme balnéaire, bienvenue sur la Mer Noire. Au programme, baignade ou séjour de thalassothérapie. Après les visiteurs de l’empire soviétique à l’époque du Rideau de fer, ce sont les occidentaux qui désormais viennent se faire dorloter sous les doigts experts des masseurs locaux... dans d'énormes hôtels, véritables chaîne de montagnes entre la mer et l'arrière-pays. Du béton, encore du béton...

Pour ce qui est de l'authenticité, il faudra peut-être repasser ! Sauf... si l'on décide de se prendre en main. Et de partir sur les routes. Observer. Manger. S'approcher des gens, leur sourire, communiquer, même si l'on ne parle pas la même langue. Certains se révéleront rugueux, peu affables... Comme cette créature, plus gorgone que femme à qui je demande de faire de la monnaie dans une station service le long de la route ! 
Les biscuits au chocolats vendus dans ladite station... roboratifs ! A peu de choses près, les amateurs du Père Noël éprouveront l'étrange sensation de déguster " petites douceurs de Sofia ". Pleines de bonnes choses, " de la margarine de synthèse, du cacao... et roulés à la main sous les aisselles ! " Soyons honnête, ladsc015101 nourriture bulgare n'a transcendé aucun membre du groupe de journalistes. Le matin, tomates, concombre, le midi, tomate, concombre, le soir... je vous laisse deviner ? Bon, j'exagère un tout petit peu, il y avait de la viande de mouton, et... LE YAOURT ! Exceptionnel ! A ce propos, Danone a essayé de lancer ses petits pots de 125 g dans le pays... Rhabillée la multinationale ! Les Bulgares mangent des yaourts - goûteux - de 500 g !! Sacré appétit !


Ce petit bijou... date de l'âge de pierre !